Issue des Beaux-Arts de Toulouse, et après des passages successifs par les métiers de libraire, de graphiste, de journaliste et d’éditrice, elle développe sa pratique artistique autour des questionnements suivants :

– comment se réapproprier le langage ?
– comment écrire en faisant image ?
– comment définir des mots avec des images ?
– comment associer les mots et les images pour qu’ils ne fassent plus qu’un ?
– comment créer des signes graphiques ?
– comment se réapproprier son histoire et la rendre visible ?
– comment articuler édition et diffusion ?

Ce faisant, elle crée des affiches, des cartes, des livres, elle écrit des portraits, des fictions, des poèmes. Elle cherche à créer des outils et des méthodes pour permettre à des fictions utopiques et heureuses de trouver leur place.

Elle diffuse sa production dans des salons de micro-édition, dans des revues, sur son site web, dans des expositions. Elle édite des productions d’artistes ainsi que leurs portraits dans le Buzz Pack, une pochette surprise culturelle diffusée à Caen. Elle travaille en collaboration avec d’autres artistes pour pousser certaines questions plus que d’autres.

Le Boulibowling est un mot qu’elle a inventé pour nommer sa méthode de travail, elle en propose une définition ici.


(Les photographies de cette page sont de Ludivine Mabire, sa camarade, amie et collègue d’atelier. Sur l’image ci-dessus : mon amie Ursula Döbereiner est à gauche, moi à droite)