Le boulibowling : j’ai inventé ce mot parce qu’il me permet de résumer ma méthode de travail. Je m’explique !

  1. Un bouli est une sorte d’île inversée. C’est un système d’organisation de maraîchage au Sahel qui consiste à créer une retenue d’eau et à organiser des plantations autours, sur des zones concentriques. Sur l’image ci-dessous, un plan de bouli. On voit bien : l’eau est au centre, la terre autour.
    Le bouli est circonscrit, calme, bien délimité, bien défini et dans son cercle poussent des choses, des êtres vivants (des légumes).
    Le bouli rassemble. Voici des définitions du mot rassemblement (cntrl) :
  2. Le bowling est un jeu de quilles qui consiste à faire tomber, avec une boule, des quilles disposées en triangle à l’autre bout de la piste. Vous connaissez ce jeu bien sûr, et peut-être même aimez-vous y jouer.
    Le bowling, contrairement au bouli, ce n’est pas le rassemblement c’est l’éclatement total. On renverse, on dégomme, on éclate les quilles disposées en triangle et elles se remettent (parfois) automatiquement en place pour qu’on recommence. Eclatement permanent d’une forme, reconstruction automatique de celle-ci par une machine. C’est violent et tranquille à la fois. C’est une activité de loisir et de détente, souvent collective.
    Voici des définitions du mot éclatement (cntrl) :
  3. Le boulibowling résume alors un mouvement. Le mot bouli, accolé à bowling accentue la force du rassemblement préalable à l’éclatement. Tout d’abord, tout est bien organisé et rassemblé puis, tout est éclaté.
    Je trouve que cela résume bien le mouvement de la pensée. J’ai une certitude bien rassemblée, un bouli : par exemple, la Terre tourne autour du Soleil dans le système solaire, et puis, je modifie cette certitude, je la rends différente, je la mets en perspective, je la vise et je l’éclate, comme au bowling, quand je dis ensuite : le Soleil tourne autour de la Terre du point de vue… terrestre. Et ainsi de suite. Des boulis s’accolent les uns aux autres, et des bowling viennent les réorganiser ne permanence. Mouvement simple mais permanent des prises de conscience.
  4. Ce boulibowling est le mouvement permanent qui m’anime et qui me permet de me réapproprier le monde, de le rendre toujours plus clair et plus compréhensible, même si ça le complique pas mal. C’est un terrain de jeu, d’expérimentations, qui questionne sans limite, en essayant de terrasser au maximum tous les rapports de domination qui nous régissent et nous oppressent.
  5. Les expérimentations qui sont sur ce site sont minuscules : définir « silence », définir « bye », définir « précipitation ».
    Elles mettent des mots sur des images et des images sur des mots.
    Elles sont minuscules et me sont devenues indispensables. Elles construisent un arrière-plan, forment un terreau quotidien nécessaire aux projets plus amples d’éditions, et d’écritures qui m’animent.
  6. Le boulibowling, c’un de ces mots qu’il est bon de prononcer à voix haute.

(sample sur le morceau de Mahjongg, Pontiac -album Kontpab-)

Le boulibowling est une collection de signes boulibowling.

Jouer au boulibowling, c’est naviguer à vue, doucement, et poser des balises petit à petit pour pouvoir de temps en temps refaire le chemin à l’envers.